Comment bien choisir son matériel pour inspecter un ouvrage sous-marin : sondeur, caméra, scanner ... ?

im2

 

    L'inspection d'ouvrage est une thématique importante à l'heure actuelle dans le milieu de l'hydrographie.
    Les techniques se sont multipliées lors des dernières années. AQUATOPO a fait le choix de diversifier
    son offre de produits afin de pouvoir répondre au plus grand nombre de demandes.
    Dans cet article, 5 techniques vont être détaillées afin de vous aiguiller sur le meilleur choix.

  

 

Le levé au sondeur multifaisceaux (TELEDYNE RESON)

Cette technique a été développée afin d’imager un maximum de surface en un seul passage. Elle est très utilisée lorsque les surfaces à couvrir sont très larges. L’équipement est généralement constitué d’un sondeur multifaisceaux, d’une centrale inertielle qui mesure le roulis, le tangage et le lacet, d’un GPS, de célérimètres et d’un ordinateur équipé d’un logiciel comme HYPACK®. Il est primordial d’avoir une connaissance de base en hydrographie pour se lancer dans ce type de lever.

AQUATOPO travaille principalement avec les sondeurs TELEDYNE RESON T50P et T20P. Vous trouverez dans notre catalogue deux sondeurs R2SONIC (2024 et 2022) ainsi qu’un sondeur TELEDYNE ODOM MB1.

Les sondeurs multifaisceaux avec une résolution de 0.5° x 1° (T50P ou 2024) sont généralement les plus adaptés pour ce type de levés. Il ne faut pas choisir des sondeurs de résolution supérieure à 1° x 1° (T20P et 2022).

Cette technique va permettre d’obtenir un nuage de points et une représentation tridimensionnelle des données géoréférencées.

 

actu01-1

Visualiser la fiche T50P

Visualiser la fiche T20P

  


 La caméra acoustique (TELEDYNE BLUEVIEW, SOUND METRICS) et le sonar latéral (C-MAX)

L’imagerie acoustique est une technique qui repose sur un jeu d’ombres et de lumières. Les éléments en relief ont des réponses différentes. Cela va donc permettre de différencier les différents éléments d’un mur de quai par exemple ou bien encore de répertorier du matériel posé sur le fond.

Cette technique est principalement utilisée à des fins d’inspection visuelle. Les données sont plus qualitatives que quantitatives bien qu’il soit possible de réaliser quelques mesures avec les logiciels adaptés.

La caméra acoustique sera fixée sur une perche ou bien sur un ROV alors que le sonar latéral pourra être en plus tracté derrière le navire. AQUATOPO est en mesure de vous fournir plusieurs longueurs de câble et même un treuil pour faciliter l’acquisition de données à l’aide d’un sonar latéral.

 

actu01-2

Visualier la fiche M900

Visualiser la fiche CM2

  


 Le scanner acoustique (TELEDYNE BLUEVIEW)

Le scanner acoustique est un appareil très proche du sondeur multifaisceaux. La principale différence réside dans l’approche de la mesure. L’utilisation d’un sondeur multifaisceaux se fait à partir d’un bateau et donc avec une vue de dessus. Le scanner acoustique est généralement fixé sur un trépied posé sur le fond ou bien fixé sur un ROV. Il permet donc de voir les éléments de face et non plus de dessus. Cet instrument permet donc de mieux voir ce qui se passe derrière des pilotis, des renards de quai, des affouillements ou même dans des canalisations. 

L’avantage de cet équipement est qu’il peut opérer en eau turbide. Sa portée est toutefois limitée à une vingtaine de mètres. La résolution est de l’ordre du centimètre.

Pour avoir une couverture complète, il sera nécessaire de réaliser plusieurs scans. 

La mise à l’eau de cet instrument est simplifiée par un système de crochet : visionner la video ici

  

 actu01-3

Visualiser la fiche BV5000

 


Le scanner sous-marin laser (NEWTON LABS)

Le scanner laser sous-marin est un appareil qui s’utilise comme un scanner acoustique. La principale différence réside dans la technique utilisée avec un laser plutôt qu’une onde acoustique. Le scanner laser est fixé sur un trépied posé sur le fond. Cet instrument permet donc de mieux voir ce qui se passe derrière des pilotis, des renards de quai, des affouillements ou même dans des canalisations.

L’avantage de cet équipement est qu’il donne des précisions de l’ordre du millimètre. Toutefois, il est préférable d’opérer sur des surfaces propres, dans des eaux claires et à des distances limitées (de l’ordre de la dizaine de mètres maximum selon les modèles).

Pour avoir une couverture complète, il sera nécessaire de réaliser plusieurs scans.

 

actu01-4

Scanner laser sous-marins 

 


 

Le scanner laser terrestre (RENISHAW)

 

 

 

 

 

Cette technique est complémentaire de toutes les autres. En effet, de plus en plus de consultations font appel à des levers sous-marins et terrestres d’ouvrages variés
(quai, jetée, enrochements, etc.). AQUATOPO s’est donc doté d’un scanner laser terrestre
qui va permettre de réaliser des mesures hors d’eau géoréférencées et synchronisées
avec des données sous-marines.

Scanner laser Merlin de RENISHAW 

 

 

 

 

 


 

 

 

Consultez-nous pour toutes vos demandes par téléphone au 01 64 55 80 40
ou par mail à  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.